Comprendre sa douleur.

Publié le par lorenz

Vous ne la comprendrez pas en restant chez vous à ne rien faire, il faut sortir tous les jours, lire, agir, parlez avec les médecins. Pour ma part, lorsque je suis entré au centre de Post-cure et de réadaptation de Billiers (CPRB), j'avais 10 ans à rattraper, j'ai alors compris qu'il fallait souffrir pour la bonne cause, il est normal de souffrir, tout le monde souffre, seulement nous c'est multiplié, mais cela peut s'arranger énormément en prenant le taureau par les cornes, en parlant avec son médecin, en faisant tout ce que vous êtes capable de faire, c'est sûr la maladie n'arrange rien et c'est très très difficile mais vous n'avez pas d'autres choix que de vous forcez au départ et vous aurez des bons moments comme des moments difficiles, et au fur et à mesure vous verrez que vous commencerez à comprendre des choses sur votre passé, sur votre maladie, sur votre vécu vous permettra d'avancer au fur et à mesure, pour ma part je ne fais pas semblant, lorsque je me repose j'ai vraiment besoin de me reposer, lorsque je mange c'est pour tenir toute la journée, je prend le bus, le tramway, le bâteau, l'avion, le car, la voiture, j'essaye vraiment tous les jours ! D'ailleurs j'ai très bien progresser car mon médecin psychiatre m'a dit qu'il ne me restait que des cicatrices de la maladie.

Au départ après une matinée difficile, après des choses que j'avais dites, que j'avais entendues, vues, ou qu'on m'avait dîtes, je rechutais un peu l'après midi et dès que je le pouvais j'allais faire les courses et je revenais comme si rien ne s'était passé, ça fait partie du réapprentissage de la vie et de la connaissance de la maladie.

Je vous souhaite à tous et à toutes très bon courage et bonne chance !

Pensez à prendre votre traitement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article