Je regarde comment je vois.

Publié le par lorenz

Comme disait Saint Thomas : "Je ne crois que ce que je vois", les hommes ont plus une mémoire visuelle et les femmes une mémoire auditive, c'est pourquoi les hommes sont plus dans l'action et les femmes aiment bien papoter ! On dit que les yeux sont le reflet de l'âme, et bien si mon âme est malade, je regarde ce que je vois ou comment je vois les choses, plus je les vois bien, avec beauté ou avec la sinistrose ou là je les vois pas bien, plus je me rend compte de mon état et je me réfère à ça en regardant mon parquet, je me dis aujourd'hui je vais bien, ça va pas si mal que ça, ça va mieux que bien d'autres !

C'est vrai si la vision est trouble ou dans le brouillard tel mon esprit au début de ma maladie, c'est que ça ne va pas si bien que ça, après on peut trouver du bonheur dans un mal-être mais je pense que plus on voit les choses de différentes façon que ce soit : la réalité, sinistre, beau, morose, ou avec bien être, la vision change avec notre état d'esprit et cela peut être notre repère : regarder comment on voit. Après il faut savoir, quand les choses sont bien, arrêter de regarder ce que l'on voit, une fois la partie gagnée il faut se détacher de cela, je ne sais pas si vous vivez la même chose mais moi ça m'arrive tous les jours !

Cela peut-être un repère, un guide par rapport à la maladie : aujourd'hui les choses me semblent claires, je vois clair donc ça va bien !

Voilà ce petit article j'espère qu'il vous parlera !

Pensez à prendre vos louzous !

Je regarde comment je vois.
Je regarde comment je vois.
Je regarde comment je vois.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article