La mort aux trousses !

Publié le par lorenz

Schizophrénie et risque suicidaire.

   Le risque suicidaire est élevé (il est estimé que 10 à 15 % des patients souffrant de schizophrénie se suicident), en particulier durant les premières années de sa maladie, et près de la moitié font au moins une tentative de suicide au cours de leur vie. Ce risque important est lié en partie à des épisodes de dépression, qui doivent être identifiés et traités.

   Paradoxalement, la capacité de comprendre la maladie (l'insight), augmente les risques suicidaires. Ces gestes surviennent parfois en période hallucinatoire ou de façon imprévisible.

Voilà qui me met dans l'impasse, même si je n'ai aucunement ces intentions là on me dit que comprendre ma maladie m'aident à avancer et en même temps ça me conduit à une issue fatale, je ne suis pas tout à fait d'accord car si même 39 % des français ont eu au moins une fois cette idée au cours de leurs vies, pour ma part je n'en ai aucune envie ou alors j'en ai l'explication et cela m'aide à avancer.

Il est important d'en parler à son médecin psychiatre voire à son généraliste quand on a ce genre d'idée qui ne résoue rien.

Beaucoup de patients schizophrènes ont une maladie post-mortem c'est à dire après la mort, certes il m'est arrivé plus d'une fois de penser ou de m'imaginer ce qu'il y avait après et de me faire toute une théorie sur la réincarnation mais je pense que même si la vie est cruelle pendant le moment où l'on pense cela ce n'est pas une fatalité, on se remet de tout, et que si on pense qu'on ne sera plus jamais heureux parce qu'on ne travaille pas, on s'ennuie et ceci et cela, ça ne veut pas dire que ce sera comme ça tout le temps, il peut y avoir des moments de joies et de bonheur, des émotions tellement puissantes dans le positif, que cela efface toute notre souffrance, c'est sûr qu'il y a des moments ou la vie nous rappelle sous forme de bads les difficultés qu'on a eu auparavant mais il y a vraiment des moments de bien-être des moments ou l'on se dit que ça en vaut vraiment la peine.

Ce n'est vraiment pas une chose à faire pensez que vous avez déjà mangé votre pain noir et que cela ne peut-être que meilleur par la suite et vous verrez que c'est vrai !

L'espérance de vie chez les personnes atteintes de schizophrénie est réduite de 15 ans par rapport à l'espérance de vie moyenne en Europe et bien moi je relève le défi et j'espère vivre le plus longtemps dans le meilleures conditions avec une vie saine !

Le traitement est là pour nous aider même si les effets secondaires sont parfois difficiles, lorsqu'on s'est donné les moyens on est satisfait de notre vie des efforts que l'on a fait, du chemin parcouru et de ce qu'on est devenu, c'est vraiment une chose qu'il ne faut pas faire !

Nous sommes des guerriers des temps modernes !

Pensez à prendre votre traitement !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article