Poursuivi(es) par la schizophrénie...

Publié le par lorenz

Malgré tous les traitements, les études et les forums de discussions qui existent, on avance mais on a pas encore le fin mot de l'histoire de la schizophrénie. Décelée par Eugène Bleuler au 20è siècle elle recèle encore beaucoup de mystères. Comment se fait-il que en dépit du fait que chaque schizophrénies soit différentes, elle révèle pratiquement les mêmes symptômes chez chaque schizophrènes sans que celui-ci au début de sa maladie ne se rende compte lui-même qu'il est malade et continue à vivre sa vie en croyant que ce qui lui arrive est normal ? C'est aujourd'hui par la bienveillance des autres qu'on lui dit que rester enfermer dans sa chambre pendant des mois est anormal et qu'il a besoin de voir un spécialiste s'en suivent le vécu que vous connaissez. Ceci dit comment se fait-il qu'après une vie beaucoup plus saine que d'autres on arrive pas à retrouver une vie normale, certes il y a les médicaments qui nous fatiguent et personnellement je n'arrive pas à me lever le matin aussi souvent que je le voudrai c'est à dire tous les jours car la vie et ma maladie sont très fatigantes mais je n'arrive pas après 8 ans de sport, arrêt du tabac il y a trois ans et du cannabis il y a 17 ans ! je n'arrive pas a être constant dans mon bien-être au quotidien, il faudrait -et c'est ça la stabilité- que j'effectue à peu près (surtout les besoins élémentaires) les choses aux mêmes heures tous les jours comme me lever le matin à la même heure mais j'ai beau essayer je n'y arrive pas du moins partiellement. Je n'arrive pas à comprendre s'il y a des symptômes physiques de la schizophrénie s'il y en a je le définirai comme un mal-être qui est atténué par le traitement. Mais comment se fait-il que sans traitement on se sent aussi mal, aussi angoissé, stressé et anxieux avec des sensations bizarres ? J'ai essayé avec ce blog d'en trouver des réponses c'est vrai qu'avec le sport et toutes les activités que je propose on se sent mieux, mais même si ce n'est pas marqué sur notre front et par le regard, de part le traitement et l'attitude qu'il provoque je pense qu'il y a dans l'inconscient collectif une reconnaissance sur les gens atteints de psychoses. Je veux dire qu'on aura beau retourner la terre il y aura toujours cette sorte de fatalité qui nous rend la vie dure. Certes la vie n'est facile pour personne, mais quand on est différent de part la schizoprénie il n'y a que la résilience pour apporter un confort partiel qui nous remotive à avancer, mais il y a aussi l'espoir qui est la source même de la rémission !

Je ne sais pas si vous avez tout suivi et compris je sais que vous le pouvez mais gardez toujours espoir quoi qu'il arrive mais s'il y a des moments de très hauts et de très bas, pour ma part les choses se sont beaucoup améliorées je me suis marié, j'ai adopté deux chats et j'ai une vie bien remplie même si je m'ennuie quelquefois ça va beaucoup mieux comparé à la première fois ou j'ai vu mon psychiatre et les symptômes qui ont empirés ensuite.

Je vous souhaite beaucoup de courage et passez un excellent réveillon !

Pensez à prendre votre traitement !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article